Le principal objectif de cette activité est de construire un parcours de formation complet et innovant de renforcement et de développement des compétences en matière d’entrepreneuriat, afin de former les femmes qui créent des produits artisanaux en leur donnant les connaissances et les compétences nécessaires pour créer ou développer leurs petite entreprise.

Les femmes habitant dans les zones rurales et qui créent des produits artisanaux traditionnels constituent le principal facteur de maintien et de développement de ces espaces, à la fois sur le plan culturel et économique. En effet, elles contribuent à la préservation des savoirs-faires traditionnels et au développement des espaces ruraux dans un contexte de désertification des campagnes.

Elles créent une large gamme de produits, par exemple des outils, des vêtements et des bijoux, des costumes et des accessoires pour les fêtes et les arts du spectacle, des objets décoratifs, des instruments de musique et des objets pour la maison ainsi que des jouets et des jeux pédagogiques. Le patrimoine culturel que véhiculent ces savoirs-faires traditionnels constituent une composante de la culture d’un pays : toutefois, de nombreux artisans peinent à s’adapter à la concurrence qu’entraîne la production de masse et la mondialisation. Ce constat constitue un défi majeur à relever pour la survie des artisanats traditionnels.

Women at Work prendra donc en considération toutes ces difficultés et ces obstacles pour développer un parcours de formation spécifiquement ciblé sur les besoins des femmes qui créent des produits artisanaux traditionnels au niveau local, mais dont le succès est limité en raison de la production de masse, d’une capacité à entreprendre limitée et d’une méconnaissance de l’environnement économique en dehors du contexte local. L’importance des compétences numériques, de la coopération à l’échelle internationale, du commerce électronique, des conditions très spécifiques des petites entreprises et du marché du travail dans certains pays : autant de thématiques, parmi d’autres, qui seront développées dans ce parcours de formation interactif et librement accessible, développé grâce au projet.

Cette plateforme en ligne constitue:

– un outil de formation en ligne pour développer/renforcer les compétences des femmes sans emploi/peu qualifiées en matière d’entrepreneuriat.

– un espace en ligne où les participantes auront la possibilité de communiquer sur leurs expériences respectives mais aussi d’entrer en contact avec des femmes cheffes d’entreprises pour bénéficier de conseils ou d’aide sur le développement de leur projet de création d’entreprise.

– un espace numérique fondé sur le principe du commerce électronique offrant aux femmes la possibilité de se lancer dans une activité commerciale.

Le parcours de formation pour renforcer et développer les compétences en matière d’entreprenariat, ainsi que des ressources complémentaires, seront accessibles sur le One-Stop Portal. Le portail a vocation à être un outil interactif : des exercices en lignes et des quizz seront donc accessibles. Les ressources multimédia seront surtout utilisées pour répondre aux besoins des utilisateurs, afin de les mobiliser et de leur permettre de progresser.

En outre, le portail servira de forum en ligne innovant où les femmes pourront solliciter l’aide de professionnels sur tout sujet lié à la création ou au développement de leur entreprise.

Le One-Stop Portal permettra de partager expertise, connaissances et bonnes pratiques, de favoriser les échanges entre les participantes du groupe cible, de créer un réseau social pour l’échange d’idées et d’aider les femmes à faire leurs premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat.

L’entrepreneuriat féminin est un concept principalement culturel, qui s’est développé à l’ère de la mondialisation. Toutefois, dans la plupart des cas, la réussite en matière d’entrepreneuriat est une réalité principalement masculine.

Il est donc primordial de ne pas oublier qu’il existe de nombreux exemples positifs de femmes entrepreneurs qui, grâce à leur persévérance et leur détermination, ont su réussir. C’est pour cette raison que le principal objectif de l’activité n°3 est de partager, à travers la production de vidéos, des expériences positives de femmes qui se sont émancipées, qui ont fait des sacrifices et qui ont réussi dans leurs projets de création d’entreprise.

A travers les success stories de femmes qui sont devenues créatrices d’entreprises, d’autres femmes se sentiront encouragées à développer leur entreprise ou à se lancer avec succès dans l’aventure de la création d’entreprise.

Ces vidéos constitueront des témoignages qui illustrent que les objectifs les plus difficiles peuvent être atteints avec persévérance et détermination.

Les partenaires développeront un script pour réaliser les interviews d’au moins 14 créatrices d’entreprises en Europe. Enfin, 7 courtes vidéos seront réalisées, chacune d’entre elles étant rattachée à une thématique spécifique :

  1. Explorer le marché, apprendre de quellle manière y entrer
  2. Quelles sont les opportunités qui s’offrent à moi?
  3. L’investissement en vaut la peine
  4. Comment éviter l’échec?
  5. On peut accepter ses erreurs
  6. Aller plus loin et plus vite
  7. Réussir et se maintenir au plus haut

Ces vidéos seront sous-titrées en anglais afin de pouvoir être visionnées et adaptées dans le reste de l’UE et dans le monde entier. Ces récits vidéo illustrent les différences culturelles et sociales entre les pays européens, mais concrétisent l’objectif majeur de créer de la valeur en termes d’épanouissement personnel, mais aussi valeur pour le territoire dans lequel ils s’inscrivent.

Un auto-test d’adéquation en tant qu’entrepreneurs sera créé afin d’aider les participants à W@W à évaluer leurs connaissances, approches et attitudes acquises sur les défis de l’entrepreneuriat, mais également à fournir un retour d’information pour leur développement personnel.